L’hôtel de Mayenne

La façade de l’hôtel de Mayenne fait partie de la visite Le Marais, quartier aristocratique.

Une aventure patrimoniale

hotel de mayenneConstruit de 1606 à 1609, cet hôtel particulier est probablement l’oeuvre de Jacques II Androuet du Cerceau, architecte d’une partie de la Galerie du bord de l’eau au Louvre. Le commanditaire est le duc de Mayenne, Charles de Lorraine. C’est pourquoi on distingue la croix de Lorraine dans les garde-corps de l’étage, les balcons ont été commandés vers 1650 par un descendant de Charles. La construction fait écho à la place des Vosges voisine et contemporaine de l’hôtel : la structure est en pierre de taille et la brique assure les remplissages. La brique est alors à la mode, elle cèdera la place à la pierre de taille une vingtaine d’années après l’achèvement de cet hôtel, et la couleur disparaîtra pour longtemps des façades parisiennes.
Ce vaste édifice est le premier à manifester clairement le plan qui deviendra classique : pavillons sur rue, cour, logis principal et jardin à l’arrière. Il sera très vite imité par son voisin l’hôtel de Sully.

L’hôtel de Mayenne modifié puis restauré

hotel de mayenne

photo Structurae

Des modifications ont été apportées au XVIIIe siècle, surtout à l’intérieur de l’hôtel. Mais c’est au XIXe siècle qu’intervient le principal changement visible : devenu une école, l’édifice se voit doté d’un nouveau corps de bâtiment entre les pavillons. Respectueux des formes qui l’encadraient, cet ajout n’était pas un « parasite » à la différence de nombreuses autres constructions fonctionnelles qui avaient défiguré beaucoup d’édifices du quartier au XIXe et au XXe siècles.
De longues et difficiles discussions ont eu lieu dans les années 2000 sur l’intérêt patrimonial du bâtiment et de sur son histoire. La décision a été prise de donner à l’hôtel de Mayenne un aspect le plus proche possible de son état d’origine et le corps de bâtiment ajouté vers 1880 a été démoli en 2010. C’est pourquoi on voit sur la photo ci-contre, prise en 2009 les deux pavillons restaurés et le bâtiment central, resté sale, en attente d’être fixé sur son sort.

Voir la fiche de l’hôtel de Mayenne sur la base Mérimée du Ministère de la Culture